Quoi faire dans la MRC de D’Autray ?

Actualités

Poursuite de l’implantation de la collecte de résidus alimentaires

Au cours du mois de mai prochain, des bacs bruns seront distribués dans cinq municipalités de la Municipalité régionale de comté (MRC) de D’Autray. La population de Berthierville, Sainte-Élisabeth et Saint-Gabriel-de-Brandon, de même que les citoyens des noyaux villageois de Saint-Barthélemy et Mandeville, pourront dès juin, participer à la collecte à trois voies.

Les matières organiques amassées seront valorisées en compost, diminuant ainsi leur impact environnemental. En 2018, la récolte pour les municipalités de Lavaltrie, Lanoraie, Saint-Ignace-de-Loyola, Sainte-Geneviève-de-Berthier, Saint-Cuthbert et Ville de Saint-Gabriel s’élève à plus de 840 tonnes de matières organiques, détournées de l’enfouissement.

« Lorsque l’on effectue un tri efficace à la source, il est possible de diminuer de plus de la moitié la quantité d’ordures envoyées au site d’enfouissement. Le temps est venu de voir nos déchets comme un produit à valeur ajoutée en devenir, plutôt que comme une matière en fin de vie! », a mentionné Guy Fradette, responsable du service Environnement de la MRC de D’Autray, par la voie d’un communiqué de presse.

Outre le bac brun, les citoyens recevront un bac de cuisine, un aide-mémoire pour faciliter le bon tri des matières résiduelles et un calendrier de collectes contenant des astuces pour bien vivre la transition vers le tri des matières organiques. De plus, une ligne téléphonique et une adresse de courrier électronique ont été mises en place pour répondre aux questions et interrogations. Des séances d’information seront également présentées dans chaque municipalité concernée. La Patrouille verte de la MRC poursuivra aussi ses activités de sensibilisation estivales, et ce, dès le mois de mai.

Depuis 2016, la Patrouille verte sensibilise et informe les citoyens des 15 municipalités de la MRC à la saine gestion des matières résiduelles. Selon les données récoltées, plus de 80 % des D’Autréens considèrent que l’instauration de la collecte à trois voies est une bonne initiative et comptent participer activement à cette mesure environnementale.